AccueilAccueil  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Empty
MessageSujet: Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km   Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km EmptySam 17 Juil - 16:16

Des congés étaient prévus pour faire un 100 km avec Jymm, idée tombée à l'eau...
Je me retrouve seul et depuis quelques semaines, une idée me trotte dans la tête "pourquoi ne pas reprendre mon défi de "silloner" du Gard à pied et puisque j'ai le temps, autant la plus grosse sortie !!!
Sitôt pensé, sitôt échafaudé, sitôt paramétré...Au bas mot, 250 km, seul sans assistance que le porte monnaie, dans la partie la plus difficile du département mais aussi la plus belle et de loin, enfin pour moi !
Trop tôt d'ailleurs car certains sujets pointus sont juste effleurés par la pensée, puis rangés au fond de la malle derrière la tête car insolubles comme aurait dit mon bon ami Jacques...Vabres, bien sur.
48h00 ? oui, je sais ! j'ai une paire, 2 paires, de kg en trop mais ça devrait passer.
Je bosse jusqu'au 13 juillet 21h25, repos le 14, départ prévu le 15, de bonne heure de bonne humeur. Retour prévu dans la nuit du 17 et 55 ans le 19/07, ce mec est totalement fou.
St André, mon prénom, nous dit "nous en avons connu d'autres, nous ne dormirons point".
Dino'Tricycle, Dino étant ma qualité et Tricycle mon pseudo, se dit, d'autres oui, mais pas aussi longue, ni aussi chaude, il serait quand même bon de prévoir au cas ou ???
Avoir une grande "gueule" c'est bien, mais rappelons nous que prudence est mère de sureté. Je décide donc d'essayer de m'appuyer sur un gite possible.
Le 13 au matin, appel téléphonique aux Pompiers de Lanuejols pour savoir si une éventuelle coupure, pour un dodo réparateur dans un coin, serait possible.
Ma requète quoiqu'étonnante, presque farfelue, reçoit un accueil favorable immédiat et sans compromis...J'en suis "sur le cul" comme on dit.
"A quelle heure comptez vous arriver ?
Je pense vers 21h30.
Téléphonez moi en arrivant à Lanuejols, j'habite à 3 mn de la caserne.
Ok merci, je vous donne quand même mon nom et mon téléphone."
Vous avez dit : sympa, serviable et pourtant on nous dit partout que ces qualités humaines n'existent plus !!!
Qui croire ???
Cherchez, vous trouverez, peut être ...Un indice le casque brille.
-----------------------
La nuit a été courte, je cours déjà dans ma tête.
01h30 debout. Manger, boire, etc... 02h00 départ.
Sac à 4kg dont 1l de liquide, mes 4 kg en trop et moi 70 kg donc 78 kg démarrent sur un petit train de 8km/h.
Calme total, pas de lumière si ce n'est les éclairages publics des villages au loin et ma frontale bien sur.
Petit à petit tout se met en place, la moyenne oscille entre 8,7 et presque 10km/h, j'arrive sur Montagnac.
Soudain un grand bruit à ma gauche, une horde, non une harde de sangliers démarre verticalement à 3-4 m de moi. Non, ils ne s'envolent pas mais le bord de la route monte fortement.
Une douzaine, des gros et des petits, je les vois et j'entends leurs ongles s'accrocher sur les cailloux de la garrigue.
Sans sac j'aurais pu les toucher, incroyable !!! je les ai surpris, eux aussi car ça m'a fait brrr, brrr...Peur moi, non jamais !!!
Le train-train continue, plus loin 2 chevaux m'accompagnent le long de leur clôture. Je vois du jaune à gauche, je tourne la tête et la lumière avec, bien sur, un champ de tournesol, toutes les fleurs sont tounées vers la route et semblent me saluer. Merci, les filles...
Quoi ? Merde ça coute rien et ça fait toujours plaisir.
Le jour point et quelques voitures partent au boulot. Ben oui !!! elles accompagnent leurs propriétaires.
La machine à courir court, au passage d'un ruisseau, une demi douzaine de canard s'envolent en rouspétant suivi d'un héron silencieux mais tellement plus imposant.
J'arrive à Quissac, 1° halte, 1 bouteille d'eau à l'épicerie + 1 sandwich que je mange assis sur un banc. les pleins refaits, je repars.
Anduze, 32 km de faits,1 coca et un café, re-pleins et go. On commence à apercevoir le dur, les dénivelés.
Je croise 3 ou 4 coureurs matinaux dont un ancien qui me dit : "ouhla, on dirait que c'est parti pour pour du lourd", on rigole 30', s'l savait, d'ailleurs je sais pas moi-même, donc ?
St Jean du Gard, 45 km. Je m'arrête boire un demi, refaire les pleins. Toujours imperturbable et sans grincement, pourtant ça grimpe sans discontinuer.
St André de Valborgne,65 km, je refais les pleins auprès d'une gérante de camping, elle voulait même me donner quelque chose à manger. Merci Madame, c'est très gentil mais ça ira.
La cadence commence à être moins fluide, c'est le moins que l'on puisse dire. Le soleil tape vraiment très fort. Le moral est toujours la.
Je bascule à gauche, faire le tour de l'Aîgoual jusqu'à Valleraugue, prévu descente, 21 km.
Réalisé 12 km de côtes à 8-10% suivies de 13 km de descente, aîe, aîe, aîe, et 4 km de plus.
A mi parcours, presque plus à boire...Une dame immatriculée 27 qui m'avait doublé dans la montée et que j'avais repassé au sommet, arrive derrière. Je lui montre ma gourde et lui tire la langue. Elle s'arrête, elle accompagne ses fils qui sont en vélo, ils en ont de la chance !!!
Hyper sympa, elle me réemplie mes deux gourdes d'eau fraiche et me donne une pomme. "Merci beaucoup ! pas de souci avec plaisir..."
Ouf, un peu de baume au coeur.
Valleraugue, 90 km, je m'échoue dans un troquet, boit, boit, boit, mange un sandwich, prend un café serré, fais les pleins, appelle Nono pour lui dire que tout va bien.
Ah, ah, ah, vais pas lui faire peur maintenant !!!
Comment pourrais-je dire ? je suis un peu ébranlé mais tanpis, après un regard de chien battu à cette terrasse ombragée, je remets le sac et en avant-vant.
Je monte, tu montes, il monte, nous ... et cela pendant 19 km, obligé de remplir les gourdes deux fois à de l'eau qui coule de source, enfin j'espère.
L'Espérou, 109 km, j'arrive démoli, quasiment détruit.
A boire, à boire ou je tue le chien ! c'est une expression, le pauvre il roupille à l'ombre.
J'appelle Lanuejols pour dire que je n'y serai jamais pour 21h30.
Le Patron de la caserne de Pompiers prend un ton sévère pour me dire que si, c'est encore possible. il m'attendra jusqu'à 22h00, allez mon gars encore un effort.
Je raccroche en souriant mais j'ai les larmes aux yeux. J'en dirai pas plus.
Devant tant de ... je trouve pas les mots... je me sens obligé, le vieux Dino va chercher ses dernières forces.
Lanuejols, 130 km, 21h27 je suis en vue de la pancarte d'entrée du village, appel téléphonique, "Continuez jusque sur la place, nous arrivons".
Soudain un espèce de presque Berger Allemand, je dis presque car il n'a pas parlé donc pas sur de sa nationalité, me descend dessus à fond la caisse.
Maman, je lui parle calmement, tends la main, ouf, il se laisse caresser.
Pffftt... Peur moi jamais, je vous l'ai déjà dit.
Même si ce n'était pas un chien de chasse, il a du sentir que j'étais un peu avarié.
Me voila sur la place, c'est d'un calme, des gens jouent aux boules, loins de tous ces bruits parasites que nous vivons ici bas, non, ici en bas !!!
Je vois arriver un couple, je pense, un peu plus "ancien" que moi. Le Monsieur me fait un geste de la main. Nous nous en serrons cinq, je salue son épouse qui voulait voir qui était cet extraterrestre, ce fada...moi en l'occurence.
J'avais annoncé vers 21h30, nos mains se serrent à 21h31. Après 19h31 de course, 130 km de parcourus, être précis à 1 mn près !!! je m'incline devant autant de clairvoyance.
Tu parles, comme s'il l'avait fait exprès ! Pipo ! il n'empèche que ...
Allez, allez, stop les autocontragulations, n'oublions pas tous ceux qui m'ont soutenu, aidé, ils sont aussi importants que la machine et les chevilles qui enflent, oui aussi, mais c'est pas pour ça !!!
Le Chef de Centre m'amène jusqu'à la caserne, m'indique comment entrer-sortir, me fait faire le tour du proprio, la chambre, la douche, les sanitaires le frigo qu'il ouvre en me disant servez vous.
Un peu comme si vous reveviez un cousin dans votre maison de campagne.
Si, si ! il s'excuse presque en me disant : "il n'y aura du bruit que s'il y avait le feu".
Quoi dire ? que répondre ?
J'ai bientôt 55 piges et je ne pensais pas qu'une telle confiance en l'humain existait encore.
Comme quoi, si l'on creuse un peu, des ilots de gentillesse existent encore, suffit de les trouver et quand c'est fait, ça fait chaud et cela vous régénère pour quelques temps.
Nous nous quittons car il décline mon invitation à boire un coup et il refuse tout remerciement. Simplement, merci Monsieur.
Je vais au resto m'enfiler une bonne salade verte, un demi, une bouteille de vittel et un café.
Je m'installe en terrasse.
La pression retombe brutalement, en quelques secondes, je baille 3-4 fois puis je me mets à frissoner sans discontinuer.
Obliger de rentrer manger à l'intérieur, la vache ça fait drôle .
Je paye et gloups, à la caserne, tiens ça me rappelle quelque chose, même si les murs et le contexte était différents.
Douche bouillante et au lit, au fait j'ai utilisé une savonette et un torchon propre (à sécher sur une chaise), désolé mais je n'avais rien.
Le tour de taille est bien amoché par la sueur, les frottements mais le pire c'est sous le pied gauche, une ampoule, non, un néon, tout en longueur + un hématome de 3-4 cm2. Je préfère ne pas m'attendrir.
Réveil 5h30, debout, casse croute vite fait, petits mots de remerciement, 6h00 départ.
Ouhlala, que c'est dur. Je suis pronateur, supinateur, danseuse étoile, talon-pointe, clown,... tout y passe pendant environ 700-800 m.
Il parait qu'il y en a qui périront par la qu..., moi, je crois que ça sera par les pieds, bof...
Je me trompe de chemin, heureusement un gars qui part bosser me remet sur la bonne route.
A-y-est, c'est reparti.
Je suis sur une espèce de plateau ressemblant au Larzac avec une clôture à grandes mailles costaudes, soudain une hallucination, des Cerfs que j'ai pris pour des Daims mais bon j'y connais pas grand chose et plus loin des bisons...mahou !!! le soleil de la veille et le voyage dans l'espace...Non, c'est bien ça, élevages particuliers mais à 6h15 du mat perdu seul dans la nature, c'est ultra-méga géant.
Quelques km plus loin j'attaque la descente sur Trèves, quelques km assez sévères d'ailleurs, en bas la vallée du Trevezels, en face le Causse Bégon.
Eh bien croyez moi si vous voulez et si vous ne me croyez pas allez voir vous même, je n'ai jamais rien vu d'aussi beau de toute ma vie, ils peuvent toujours courir les Américains !!!
Trèves, 140 km, j'en ai pris plein les yeux, le corps ça va, les pieds, je ne veux pas y penser.
Bistrot, café...le monde est petit, la patronne a vendangé, il y a quelques années à St chaptes, un village à 6km de chez moi.
Dès la sortie du village, ça monte dur pendant 5-6km, puis moins dur 6-7km, ouf, le soleil est déjà très présent.
Vous avez dis quoi ? régime hypocalorique, weiwatcher, laissez tomber et viendez, viendez, vous serez pas déçus.
Dourbie, 153 km, un perrier-citron, 1 sandwich géant, les pleins et je repars.
Il fait de plus en plus chaud et maintenant je commence fortement à accuser le coup. Il y a longtemps que le moral a laissé place au mental.
Certains bien intentionnés à n'en pas douter, quand on se déplace en voiture, on ne prend pas toujours la mesure, m'ont annoncé que bientôt je bascule vers Le Vigan.
15 bornes après où ça n'a pas beaucoup descendu, c'est le moins que l'on puisse dire, carrefour: à gauche l'Espérou 1,5km, oui j'y étais hier soir mais de l'autre coté, à droite Le Vigan 31 km. Agrr... mon itinéraire annonce 25 et malheureusement tout confirmera que c'est bien 31, ça m'a gonflé, merci Michelin, on voit bien qu'ils ne sont pas à pieds.
Sur les conseils de la Factrice, très souriante, qui ne transportait que des mauvaises nouvelles et rien à boire, je refais les pleins au ruisseau d'une eau qui si elle n'est potable, ne cours pas depuis longtemps, selon ses dires.
Maintenant je bascule, mais avant de plonger je monte sur le plongeoir qui monte d'ailleurs et ce, pendant 8 km.
Col du Minier, 176 km, re-ravito auprès de touristes sympas, merci à eux.
Enfin, je bascule pour de bon, 23 km de descente en plein cagnard, un calvaire, presque 4h00...
A mesure que je perds de l'altitude le soleil est de plus en plus brulant. A mi-parcours, il y a un resto où je pourrai boire et refaire les pleins mais après 5-10 mn l'eau est chaude, c'est imbuvable.
J'ai comme la veille l'envie de vomir du mec qui a mangé le carton de ses chaussures avec plein de polystyrène dedans (si, ça s'écrit comme ça, j'ai regardé le dico).
J'arrive au Vigan au bout du rouleau. J'achète une bouteille de coca à intermarché, je m'incendie avec un pékin qui se prend pour Sherlock H. dans le supermarché...
Le mental a disparu, reste plus que les nerfs à fleur de peau et ils sont en feu.
Je m'assoie sur un bout de mur, appelle Nono au secours " je suis cuit, je continue en sortant du Vigan, les 200 bornes seront faits, je commence à me faire peur" "j'arrive".
Ce que personne ne sait, c'est qu'après j'ai pleuré...tout seul, comme un "con", en plein soleil avec ma bouteille de coca qui était déjà chaude.
Je suis sorti du Vigan, j'ai marché quelques km jusqu'à trouver un emplacement correct pour faire demi-tour, j'ai tout posé et quelques minutes après elle arrivait.
Voila, c'est fini ...
Cette aventure, cette épreuve devrais-je dire, fut géante.
Je ne regrette pas, même si je ne suis pas allé au bout. J'étais je crois au bout de mon bout à moi, à la limite des risques, en gardant un zeste de conscient, au pied du mur qu'il ne faut pas franchir car trop hypothétique.
J'ai vécu des moments extraordinaires dans tous les sens, j'ai fais la connaissance de gens formidables.
Ces deux jours auront été plaisirs, galères, efforts, joies, douleurs...tout ça à la fois, des trucs qui rendent ce voyage inoubliable.
Seul regret, ce sera de vivre ces moments seuls, dommage mais je reconnais qu'il faut avoir un grain et pas un grain de beauté.
Revenir en haut Aller en bas
KarBone
modo
modo
KarBone

Masculin
Messages : 4009
Age : 42
Ville : Foix (09)
Inscription : 11/06/2005

Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Empty
MessageSujet: Re: Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km   Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km EmptyDim 18 Juil - 9:41

Joli récit ! :)

Connaissant les coins où tu es passé, tu t'es encore gravé un super souvenir dans la tête ! thumleft

super

_________________
Dans la vie, faut bosser pour personne, et y faut faire bosser personne ! C'est le secret de la liberté. Rien que d'imaginer que je retire l'épée du rocher, et que je me retrouve à la tête de ce bordel, ça me fait de la spasmophilie !

Elias

Brûleur d'oxygène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karbone.over-blog.com/
hemil
admin
admin
hemil

Masculin
Messages : 6705
Age : 62
Ville : Nerville la forêt
Inscription : 01/06/2007

Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Empty
MessageSujet: Re: Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km   Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km EmptyDim 18 Juil - 14:05

Que te dire !

Tu fais parti d'une autre planète Razz rappelle moi le nom de l'astéroïde qui t'a déposé sur terre !

Le récit est super ! Et ton exploit à la hauteur de ta démesure. Un grand dino à traversé le département comme une étoile filante, les firmaments célestes geek

Tu t'es éclaté comme une super nova et ça restera gravé dans tous les télescopes du monde !

Une grande aventure que tu nous racontes dans un paysage grandiose, et je ne parle pas de toutes les rencontres que tu as pu faire super

Je reste sans voix merci

Tu avais pris l'appareil ?

_________________
"Mon pied droit est jaloux de mon pied gauche. Quand l’un avance, l’autre veut le dépasser. Et moi, pauvre imbécile, je marche."
Raymond Devos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marion
 
 
Marion

Féminin
Messages : 921
Age : 37
Ville : Villeneuve sur lot
Inscription : 30/04/2010

Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Empty
MessageSujet: Re: Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km   Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km EmptyDim 18 Juil - 19:00

Un grand bravo et surtout un grand respect pour ce que tu as accompli, seul......

il faut avoir une sacré motivation pour faire de telle chose et..... comme tu dis si bien, je pense qu'il faut avoir la qualité d'être un dino!!

bravo salut bravo salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fabrunner
 
 
fabrunner

Masculin
Messages : 3174
Age : 57
Ville : Sochaux (25)
Inscription : 05/02/2008

Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Empty
MessageSujet: Re: Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km   Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km EmptyDim 18 Juil - 20:11

happy birthday c'est vraiment........emouvant ce truc.....ça donne vachement envi..........qu'est ce que tu nous narres ça bien! je te dis pas bravo.......c'est plus que bien.........c'est un bel exemple pour tout ceux qui veulent .........vivre intensement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbara
modo
modo
Barbara

Féminin
Messages : 2730
Age : 42
Ville : Suisse
Inscription : 18/01/2010

Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Empty
MessageSujet: Re: Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km   Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km EmptyLun 19 Juil - 7:21

bravo Tritri, tu t'es fait un beau cadeau happy birthday , comme quoi on n'est jamais si bien servi que par soi-même Razz sauf bien sûr quand on croise des inconnus qui ont le coeur sur la main, bon sang mais c'est bien sûr que ça existe encore, je dirais même plus il y a tellement de monde qui n'attend que ça, rendre un service gratuitement est un luxe qui fait du bien soleil
Merci pour ce beau récit! drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Empty
MessageSujet: Re: Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km   Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km EmptyLun 19 Juil - 8:48

la courses aux étoiles du Vigan cette année sera baptisé la course de l'étoile !!! salut salut

je rentre à peine et je me suis jeter sur ton CR ..ben oui je confirme ...t'es fou !!! fou complet !!! toc toc dans les vaps ...
mais c'est c'est avec un sourire qui me fend la bouille que je te dis çà!!!car voilà l'aventure!! Shocked et elle n'est pas dans l'artificielle de ces courses ou tu payes 100€ pour bouffer des pruneaux et des cacahuettes... mais elle est là sur la route avec ces rencontres pleines de bonheur
allez salut je change de rubrique pour te souhaiter un bon anniversaire ...profite pour souffler sur l'ampoule !!!! Mr. Green mort de rire mort de rire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Empty
MessageSujet: Re: Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km   Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km EmptyLun 19 Juil - 16:55

Quel beau voyage, Mister !!!! superbe récit, je l'ai lu hier soir, ce matin et imprimé pour ma petite pause de ce midi.
Pas si seul que cela à vrai dire cette aventure. La nature t'a lancé quelques petits indices dés le départ :
Les sangliers.......... libres et sauvages
Les demoiselles tournesol aussi appelées "grand soleil" qui te mettent en garde de la chaleur.
Les "Mighty ducks" ou canard de l'exploit
Les deux chevaux qui ont le trait inhabituel de pouvoir dormir debout Mr.Red ok
Le grand Héron trés souvent silencieux mais un "Ar" peut être entendu quand il rencontre d'autres membres de son espèce : l'as tu entendu Mr. Green ? Aussi celui ci passe 90% de sa journée active à courir se nourrir .....
et......... le banc..... et ..........

J'ai adoré ce récit, ton aventure et tout ce qui l'entoure.
A refaire Mister hein !!?? oui
Bravo bravo et encore bravo soleil soleil


Revenir en haut Aller en bas
Geoff
 
 
Geoff

Masculin
Messages : 1962
Age : 41
Ville : Lille
Inscription : 08/07/2010

Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Empty
MessageSujet: Re: Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km   Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km EmptyLun 19 Juil - 17:59

CHAPEAU !

Tu es un grand, et pendant ce temps là j'écoutai "Heroes" de Bowie;
Nous pourrions voler le temps
Juste pour un jour
Nous pouvons être héros
Encore et toujours

Tous mon respect!
premier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gégé45
 
 
Gégé45

Masculin
Messages : 4789
Age : 66
Ville : Huisseau sur Mauves (45)
Inscription : 27/06/2008

Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Empty
MessageSujet: Re: Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km   Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km EmptyLun 19 Juil - 21:24

bravo C'est géant ce que tu as fait merci de nous avoir emmené dans ton voyage avec toi et nous faire rêver un peu, Toi par contre tu ne t'es pas contenter du rêve, tu l'as fait. salut salut salut

C'est "amusant de constater que dès que l'on quitte ce que l'on appelle le monde civilisé, d'un seul coup les gens sont sympas et serviables....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pastis51
 
 
pastis51

Masculin
Messages : 4452
Age : 68
Ville : Briançon (05)
Inscription : 14/06/2007

Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Empty
MessageSujet: http://planetejogging.forumactif.com/cr-autres-courses-ultra   Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km EmptyLun 19 Juil - 22:19

Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Mdr59 Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Vieuxet miss lu qui dit a refaire;encore Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Empty
MessageSujet: Re: Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km   Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km EmptyMar 20 Juil - 21:18

Gégé45 a écrit:
:bravo:C'est "amusant de constater que dès que l'on quitte ce que l'on appelle le monde civilisé, d'un seul coup les gens sont sympas et serviables....

Oui on peut le dire comme ça et en plus c'est vérifiable Shocked Effectivement c'est surprenant ok
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Empty
MessageSujet: Re: Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km   Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km EmptyMar 20 Juil - 21:20

pastis51 a écrit:
Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Mdr59 Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Vieuxet miss lu qui dit a refaire;encore Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Merci

Mais c'est que j'y repense déjà car je vais beaucoup mieux Wink
Ce mec est fou à lier youpi toc toc
Revenir en haut Aller en bas
Gégé45
 
 
Gégé45

Masculin
Messages : 4789
Age : 66
Ville : Huisseau sur Mauves (45)
Inscription : 27/06/2008

Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Empty
MessageSujet: Re: Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km   Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km EmptyMar 20 Juil - 21:52

Tricycle a écrit:

Ce mec est fou à lier youpi toc toc

ok ok ok mort de rire

Mais surtout ne change rien super
trinque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jef59
 
 
Jef59

Masculin
Messages : 229
Age : 49
Ville : Douai (59)
Inscription : 22/01/2009

Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Empty
MessageSujet: Re: Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km   Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km EmptyMer 21 Juil - 23:10

J'ai bien pris le temps de lire ton CR afin de lui accorder toute la valeur que ta "petite balade" lui confère ! Effectivement, tu es fou à lier, mais la folie est douce comme on dit ! Manifestement le plaisir était au rendez-vous et à nouveau il a été plus fort que la douleur ! Une nouvelle preuve que le mental domine le physique....Les limites du corps humain peuvent être repoussées de plus en plus loin...C'est bien connu aussi l'être humain en veut toujours plus...Calme le jeu quelques temps pour te retaper et ....préparer sereinement ta prochaine "petite balade"...Chapeau bien bas super trinque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Empty
MessageSujet: Re: Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km   Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Silloner mon département-3°- une ballade de 200 km
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Silloner son département
» Ballade superbe prés de Voiron
» ballade en famille d'une semaine
» Ballade pour Equine Rescue
» première longue ballade pour Tom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLANETE JOGGING FORUM :: Côté bibliothèque :: CR autres courses ultras-
Sauter vers: