PLANETE JOGGING FORUM
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -67%
Batterie externe à induction Samsung (via ODR ...
Voir le deal
9.99 €

 

 Ultra Trail du Mont Blanc

Aller en bas 
AuteurMessage
T pas dingue dunkerquois
 
 
T pas dingue dunkerquois

Masculin
Messages : 1373
Age : 66
Ville : dunkerque
Inscription : 06/03/2012

Ultra Trail du Mont Blanc Empty
MessageSujet: Ultra Trail du Mont Blanc   Ultra Trail du Mont Blanc EmptyMer 5 Sep - 12:10

départ le vendredi 31 aout à 19 heures de Chamonix pour 103 km, version 2012 raccourcie à cause du temps (pluie, neige, brouillard, froid et vent)
mis plus d'affaires dans le sac afin de ne pas être surpris des conditions météo
inconnu le dénivelé, le parcours en lui-même car l'organisation a mis en place un plan B
je sais les grandes lignes 3 heures avant le départ, pas grave, un passage deux fois sur mon lieu de vacances les Houches

top départ le TPDD a le moral, il est rhabillé pour l'hiver comme un ours polaire, l'orga a demandé 4 couches de vêtements
pluie bien présente, collant, gants, goretex, bandana et veste imperméable, sac rempli et débordant de tous les côtés (plusieurs paires de chaussettes, de gants, slips.... maillot longue manche, veste coupe vent.....), l'entrainement, les petits trails avec plein de kilos sur le dos me sont bien utiles dans ces moments la

tactique employée, partir vite pour éviter bouchons et prendre de l'avance pour les barrières horaires aux différents endroits
chose faite, au premier ravitaillement des Houches, je cherche ma famille, personne, ai-je été trop vite ? Non, ils étaient un peu plus loin, juste avant la première montée, grande pause photos, partage de ces moments avec ma moitié et les enfants qui m'encouragent, sourire, moment de détente, encore frais le TPDD, j'ai le moral, cent kilomètres annoncés. Dix minutes avec tout ce petit monde, même la chienne du garçon a eu mon attention, bon il ne faut pas trop tarder, je repars, un dernier sourire et regard vers mes proches et je rejoins le gros du peloton.

Aie, aie, aie, cela bouchonne à la montée d'escaliers, une file de trailers, j'attends mon tour, hélas, d'autres n'ont pas de faire play, ils doublent, et oui l'esprit trail n'est pas présent pour tout le monde et pourtant ils sont bien loin des 1ers, ils vont gagner quoi cinq minutes, très peu sur l'ensemble du parcours. Cela se passe bien pour cette première montée, on me double peu, mon entrainement de la semaine précédente me sert,
- 13 km en 2h13, j'arrive en haut du Delevret, 8 à 900 m de dénivelé positif
pluie présente, d'ailleurs elle ne me quittera plus de la nuit

Descente sur St Gervais à la file indienne par le bois, glissant, je ralentis, on entend d'en haut la sono du village, j'ai hâte de retrouver l'endroit où en 2010 on m'avait annoncé que l'UTMB 2010 était arrêté, j'avais mis 3h45. j'arrive, il y a foule.
- 21 km en 3h25, je bonifie 20' de gagné

Deuxième montée sur les Contamines, je connais l'endroit, suis venu en repérage en 2010, cela se passe bien, on ne me double pas de trop
- 30 km en 5h10, RAS, toujours autant de monde devant, derrière comme sur une autoroute lors des vacances, pas besoin de musique pour m'occuper l'esprit, je regarde les autres, pas le paysage car la nuit on ne voit pas grand chose du paysage
et toujours cette pluie fine, ma veste imperméable tient la route, idem pour les gants imperméables achetés sur le salon aussi, le collant également ne suis pas encore trempé mouillé, tant mieux.

et cela monte toujours, la Balme, enfin le manteau neigeux est bien présent, mais je m'attendais à courir dessus, non cela a été labouré par le passage des autres trailers, bon je me contenterai de regarder la neige sur le côté,
Pas de sensation de froid, certainement du au fait que je viens du Nord, mais ce n'est pas le cas de tous, certains ont déjà froid.
Je commence à me faire un peu plus doubler dans cette montée, les montagnards font montrer leur différence. Ce n'est pas grave car j'assure dans les descentes.
- 38km en 7h17, arrivé en haut de la Balme, 1200 m+, me change, torse nu, même pas froid, goretex trempé de sueur, j'ai envie de changer gants, chaussettes, bref tout, non maillot manche longue, coupe vent et imperméable, cela suffira. Des moments sur réaliste, trailers autour de feu de camp pour se réchauffer, pas pour moi, "à ne pas faire sinon le départ est difficile",

Et la descente, dur dur de doubler, malgré mes formules de politesse : "pardon ,s'il vous plait" certains ne vous laissent pas passer, ah l'esprit trail, peine perdue. Pour ma part je me range pour laisser passer plus vite que moi quand l'espace le permet, tant pis on fera avec. De la brume, brouillard, toujours l'humidité qui vient au visage, pluie qui continue, continue
- 54 km en 10h39, c'est le retour, passage aux Contamines soit la moitié du parcours, ma technique fonctionne à merveille montée comme un escargot et descente comme un TGV, coup d'oeil sur montre, j'ai de la marge sur les barrières horaires, je peux ainsi gérer le reste. Les pauses ravitaillements sont brèves car je sais qu'il ne faut pas trop tarder, car autrement le départ se fait plus difficilement. Quel festin, bénévoles souriants, disponibles, ravitaillements copieux, seul bémol l'eau à rajouter dans le poche d'eau du sac est très froide (surtout à la balme où elle était glacée)

Direction les Houches pour le deuxième passage devant la famille, l'inconnu c'est à quelle heure ? Les miens seront-ils réveillés pour m'accueillir ?
Oups, c'est le gros lot, qu'est ce que c'est cette montée ? direction Bellevue, que de la gadoue, gadoue, gadoue et je n'avance pas dans cette putain de montée. je monte comme je peux, le tout c'est de ne pas glisser et redescendre derrière. Dur, dur, quelle galère, bon je me remonte le moral on me disant qu'après cette montée, je me régalerai avec une descente rapide et rattraperai ainsi le retard que je prends.
- 66km en 14h34, enfin arrivé en haut de Bellevue, quelle souffrance, une vraie tortue pour la faire celle-la de montée. Une petite douleur à gauche du genoux.

Bon il va falloir que je galope dans la descente pour ne pas trop faire attendre la famille aux Houches, elle doit m'attendre. Non ce n'est pas vrai, je découvre cette descente, aussi difficile que la montée, boueuse, grasse, hyper glissante, mes bâtons m'aident à ne pas tomber, trop tard, je glisse et pan sur le cul, je me relève, bon ça va, pas mal. Et cela tombe de tous les côtés. Faire attention, voilà je dois avancer lentement, chercher le bon passage où cela glisse moins. Et elle est longue cette descente, j'ai le désir d'arrêter aux houches, rejoindre l'appartement où un bon lit bien chaud est disponible, 70 km, que faire continuer ? arrêter et profiter de la chaleur, dormir au chaud ? Ce sont des moments qui arrivent dans les ultras, un moment de doute, une envie d'arrêter, on peut basculer de l'autre côté pour un rien, s'arrêter, abandonner et revenir aux sensations de bien être de lit douillet.

- 71km en 15h39 les Houches, la fifille et la maman grelottent, elles m'attendent depuis pas mal de temps, malgré mon appel sur portable pour leur signaler en haut de Bellevue que j'allais arriver, je ne savais pas combien de temps j'allais mettre à les rejoindre. Je reste un très très long moment avec elles, discussion interminable du genre : "t'es un malade" et oui je le sais un vrai T pas dingue car cela dure depuis plus de trente ans que je fais du très long. Je ne sais plus combien de temps je suis resté après avoir pointé aux Houches à discuter avec les miens mais certainement très longtemps. Pas grave, le moment de doute d'arrêt est oublié, cette force, cette volonté reprend vite le dessus, le TPDD est bien, moral, physique, tout fonctionne. Et mes trois amis du littoral Bray-dunois qui passent, un coucou, ca va aussi pour eux. Au top départ, Nicole qui est bénévole sur le GTN et que j'aide également sur son organisation du défi VTT des 3 Monts arrive, elle peine. Je l'attends et partons ensemble pour finir ces 30 kms

Toujours le même refrain, à chaque ravitaillements ou points de contrôle, il y a toujours de suite une bonne grimpette. Mais cette montée la Nicole faiblit, moral dans les chaussettes, une partie de route, elle a difficulté à monter, à peu près à 80 km, afin d'être dans les délais sur Argentières, elle m'encourage à y aller seul. Afin d'y arriver, je continue l'aventure seul. Je galope toujours dans la descente, je me fais plaisir, d'autant qu'il y a moins de trailers sur le parcours. Un coup d'oeil rapide pour décider où poser le pied et quand trop risqué, je m'arrête et je descend calmement. J'essaye de rattrapper mes amis bray dunois, peine perdue, ils ont pris trop d'avance
- 85 km les Tines 18h46, le mari de Nicole est la, je le tiens informé de sa période difficile, il m'encourage

et encore une énième grimpette, mais quel dénivelé, à couper le souffle, ne jamais regarder en haut pour voir les autres trailers, c'est ce que je fais d'habitude. Mais la comme j'ai de l'avance sur les délais, des regards en haut, en bas, des arrêts sur des rochers pour admirer, réaliser l'effort fait, bref je profite de ces moments. Cela me rappelle un peu les Ardennes, un pied devant l'autre sans réfléchir, cela calme cette montée, comme un escargot
Bigre je commence à voir trois trailers emballés dans leur beaux habits tout neufs de couverture de survie, si près du but, ils ont froid et attendent les secours. Je me dis qu'il faut pas non plus se blesser, foulure ou autre machin, cela serait dommage avant l'arrivée. Alors qu'à certains moments j'aurai pu courir vite, afin d'être attentif et d'y arriver, je me calme et y vais moins vite
- 93km en 22h36 j'arrive à Argentières soleil mais un vent qui balaye le visage, allez je profite du dernier ravitaillement avant destination, je remplis complétement encore une dernière fois poche d'eau, on ne sait jamais, plus d'eau que pas assez

et ces derniers kms, une dizaine annoncé, on crois toujours les mêmes trailers, ils me doublent dans les montées et à mon tour pour les descentes, des japonais, anglais, français, et on se comprend par gestes, par mots, on sait que chacun va finir
Alors je flane sur les derniers sentiers profitant du paysage. Je savoure, je sais que j'y suis si près. Tiens encore Denis, mari de Nicole, tout de suite je demande où en est-elle, elle continue, il me prend en photo pour mémoriser cet événement et on échange, je lui dit que le parcours final avant Argentières est dur.
rentrée dans Chamonix, la foule est présente dans les rues et de partout des applaudissements, des encouragements, quel bonheur, moments inoubliables. Formidable je cours encore et m'engage même dans un final effréné, un sprint.
A dix mètres de l'arrivée, ma fille et mon garçon sont la, je m'arrête, les remercie, fait la bise, photo et après je passe l'arrivée, bien accueilli par l'organisation, des félicitations me sont lancées
- 103 km en 24h47 à Chamonix, certainement plus d'après GPS d'autres trailers, mais qu'importe finisher, pour le final une bonne bière
Merci à l'organisation, aux bénévoles, aux secouristes

un gros carton rouge à donner : le nombre important de déchets laissés par certains sur le parcours
le T pas dingue dunkerquois
Revenir en haut Aller en bas
seb de st prest
 
 
seb de st prest

Masculin
Messages : 1640
Age : 49
Ville : Vannes / (Morbihan)
Inscription : 14/05/2009

Ultra Trail du Mont Blanc Empty
MessageSujet: Re: Ultra Trail du Mont Blanc   Ultra Trail du Mont Blanc EmptyMer 5 Sep - 12:40

Very Happy la grande classe
t'aurai quand même pu te bouger le cul pour traiter en moins d'une journée..?.
arf à qq minutes prés...

c'est toujours ce qu'on dit hein ? ça parait facile.. et cela est tellement dur en ultra de grapiller des minutes à la fin !!

tu as réussi ton challenge. encore un diras tu ... mais en plus tu ponds un CR dans la foulée avec des précisions et confirmation que sur l'utmb, l'esprit trail s'évapore vite au profit de la compet et du profit...

cela reste un incontournable. voila tu l'as fait.

super

Revenir en haut Aller en bas
T pas dingue dunkerquois
 
 
T pas dingue dunkerquois

Masculin
Messages : 1373
Age : 66
Ville : dunkerque
Inscription : 06/03/2012

Ultra Trail du Mont Blanc Empty
MessageSujet: Re: Ultra Trail du Mont Blanc   Ultra Trail du Mont Blanc EmptyMer 5 Sep - 14:39

seb de st prest a écrit:
Very Happy la grande classe
t'aurai quand même pu te bouger le cul pour traiter en moins d'une journée..?.
arf à qq minutes prés...

c'est toujours ce qu'on dit hein ? ça parait facile.. et cela est tellement dur en ultra de grapiller des minutes à la fin !!

tu as réussi ton challenge. encore un diras tu ... mais en plus tu ponds un CR dans la foulée avec des précisions et confirmation que sur l'utmb, l'esprit trail s'évapore vite au profit de la compet et du profit...

cela reste un incontournable. voila tu l'as fait.

super



objectif terminer dans les délais, c'est fait, classement je n'en parle même pas
non je ne regrette pas d'avoir pu accompagner un petit peu nicole à son allure, elle aurait fait pareille dans le sens contraire

oui Seb, l'esprit s'évapore un peu sur UTMB : déchets, doublement sur file d'attente, piliers de comptoir aux ravitaillements qui ne te laissent pas passer pour te servir, vol de gobelet que mon ami joel a eu la désagréable surprise de constater lors d'un bref moment de pause au ravito

mais à côté de cela de très très grands moments, les premiers qui se laissent facilement prendre en photo avec l'inconnu, les spectateurs qui participent avec leur cloches de montagne, les flambeaux la nuit, les enfants qui tendent leur main pour qu'on leur rendent la pareille, les échanges entre trailers (72 nations présentes), les encouragements, la disponibilité des bénévoles, la colonie de moutons habillée du polaire finisher sur chamonix le week end......
Oui l'UTMB est aussi un grand ultra à découvrir un jour tout comme les autres pour ceux qui peuvent faire du très long
Maintenant place au Grand Trail du Nord où cela sera le désert vis à vis de ce que je viens de connaître, (d'ailleurs moins de monde sur 100 km que sur 150 km)
zôtche
Revenir en haut Aller en bas
Barbara
modo
modo
Barbara

Féminin
Messages : 2730
Age : 43
Ville : Suisse
Inscription : 18/01/2010

Ultra Trail du Mont Blanc Empty
MessageSujet: Re: Ultra Trail du Mont Blanc   Ultra Trail du Mont Blanc EmptyMer 5 Sep - 14:58

Encore une fois, mille fois BRAVO!
Ca a vraiment l'air facile quand on te lit, une course bien gérée en tous cas! thumleft thumleft thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Ultra Trail du Mont Blanc Empty
MessageSujet: Re: Ultra Trail du Mont Blanc   Ultra Trail du Mont Blanc EmptyMer 5 Sep - 18:23

bravo TPDD, une belle aventure que tu réalises encore une fois...Tu as vraiment dû te faire plaisir, pas seulement durant la course mais aussi avant, durant tes repèrages.
Etonnant quand même pour les novices comme moi de savoir que quelque part en FRANCE tu peux courir dans ces conditions dantesques avec cette météo de mer2 alors que dans le nord c' est grand soleil
Vu que la course a encore été raccourcie cette année te fera donc revenir, c' est ça Question

Après cette épreuve, le GTN super
Comment fais-tu pour te remettre si vite de tous ces kilomètres scratch
Revenir en haut Aller en bas
Ch'tri
modo
modo
Ch'tri

Masculin
Messages : 6866
Age : 65
Ville : Meurchin (62)
Inscription : 22/03/2011

Ultra Trail du Mont Blanc Empty
MessageSujet: Re: Ultra Trail du Mont Blanc   Ultra Trail du Mont Blanc EmptyMer 5 Sep - 21:11

Oui tous l'on dit et je le lis dans tes écrits...rien ne compte sauf le plaisir d'être la au départ et la à l'arrivée, la durée on s'en fout...Le vrai esprit est la ...
je me suis régalé à te lire, putain que j'ai envie... Wink

Pour l'esprit les déchets,, les mecs qui doublent sans demander, ceux qui bousculent sans s'excuser ...... ce n'est que le reflet de la société !!! confused
Le mieux est de faire comme si, de vivre décalé, dans un monde à part... on y est sacrément bien ...égoïsme, oui peut être !!! et alors ! moqueur

_________________
Les rêves donnent un sens à la vie.
Ce n'est pas le plus fort qui survit
ni le plus intelligent.
c'est celui qui sait le mieux s'adapter
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie
 
 
Sylvie

Féminin
Messages : 16541
Age : 50
Ville : Corbas (69)
Inscription : 27/04/2008

Ultra Trail du Mont Blanc Empty
MessageSujet: Re: Ultra Trail du Mont Blanc   Ultra Trail du Mont Blanc EmptySam 8 Sep - 0:10

bravo Grand homme:)

Tu as surtout su d'adapter, improviser aussi, ce n'est pas simple une bonne souplesse Wink

Que dire, merci pour le CR version ultra et ton courage et la joie que tu nous envoies

En revanche, tu avais le boa rose autour du cou aussi???

Ouh! toi il va falloir que je t'étudie de plus près mort de rire super

merci bravo

_________________
La vie aide les personnes qui aident la vie!

"Apprends à te passer de ceux qui se passent de toi"

Revenir en haut Aller en bas
hemil
admin
admin
hemil

Masculin
Messages : 6903
Age : 63
Ville : Vérosvres (71)
Inscription : 01/06/2007

Ultra Trail du Mont Blanc Empty
MessageSujet: Re: Ultra Trail du Mont Blanc   Ultra Trail du Mont Blanc EmptySam 8 Sep - 17:51

seb de st prest a écrit:

t'aurai quand même pu te bouger le cul pour traiter en moins d'une journée..?.

Tu as pu observer la "rotation" du ciel en totalité Wink

exceptionnel !

Merci pour ce compte rendu à la hauteur de ton exploit !

_________________
"Mon pied droit est jaloux de mon pied gauche. Quand l’un avance, l’autre veut le dépasser. Et moi, pauvre imbécile, je marche."
Raymond Devos
Revenir en haut Aller en bas
Geoff
 
 
Geoff

Masculin
Messages : 1962
Age : 42
Ville : Lille
Inscription : 08/07/2010

Ultra Trail du Mont Blanc Empty
MessageSujet: Re: Ultra Trail du Mont Blanc   Ultra Trail du Mont Blanc EmptyLun 10 Sep - 7:29

Encore une fois; tout mon respect Michel salut
Aaaaah l'UTMB! Cette fois tu l'as fais, BRAVO!
Revenir en haut Aller en bas
T pas dingue dunkerquois
 
 
T pas dingue dunkerquois

Masculin
Messages : 1373
Age : 66
Ville : dunkerque
Inscription : 06/03/2012

Ultra Trail du Mont Blanc Empty
MessageSujet: Re: Ultra Trail du Mont Blanc   Ultra Trail du Mont Blanc EmptyLun 10 Sep - 15:05

Sylvie a écrit:
bravo Grand homme:)

Tu as surtout su d'adapter, improviser aussi, ce n'est pas simple une bonne souplesse Wink

Que dire, merci pour le CR version ultra et ton courage et la joie que tu nous envoies

En revanche, tu avais le boa rose autour du cou aussi???

Ouh! toi il va falloir que je t'étudie de plus près mort de rire super

merci bravo


perdu il était rouge, et j'hésite pour la couleur pour le grand trail du nord
et dire qu'il y en a qui ont eu trop de soleil (trail de la côte d'opale)
ah météo !!!!!!
pour changer "je commande du vent pour le GTN"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ultra Trail du Mont Blanc Empty
MessageSujet: Re: Ultra Trail du Mont Blanc   Ultra Trail du Mont Blanc Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ultra Trail du Mont Blanc
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 15012014 - Champsaur - La Recula

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLANETE JOGGING FORUM :: Côté bibliothèque :: CR autres courses ultras-
Sauter vers: