PLANETE JOGGING FORUM
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/-

Aller en bas 
AuteurMessage
KarBone
modo
modo
KarBone

Masculin
Messages : 4151
Age : 43
Ville : Foix (09)
Inscription : 11/06/2005

Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- Empty
MessageSujet: Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/-   Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- EmptyJeu 31 Déc - 15:58

Cela fait beaucoup de temps que je n'ai pas pondu un CR.
Celui-ci a été commencé en juillet ...je le publie car je pense que cette course vaut le déplacement.

Les chiffres sont là : 120 km pour 10000 de D+ (et les mêmes en D-) je me demandais si j'allais courrir beaucoup.


Ze site : http://montagnhard.free.fr/


La veille

Arrivé à 19h30, je retire le dossard et je rencontre biscotte et arthurbaldur. J'avais complètement oublié qu'ils devaient venir. Peu après je file manger pour commencer la courte nuit. Comme d'habitude je dors mal mais au moins je me repose.

1h30
C'est le réveil pour manger et commencer à préparer le matériel.


4h00 passé de quelques minutes

Après le briefing et 1 minute de silence pour les 3 morts au Mercantour, le départ est lancé.
200m à courrir avant de taper direct dans la pente, le ton est donné !
J'essaie d'appliquer la tactique du Mercantour en me laissant doubler mais j'ai du mal à ne pas gratter d'autant que le départ me semble rapide. Me voilà encore pris dans l'élan général.

Pour moi il y aura pas mal d'abandons dans cette course, les barrières horaires ne sont pas à ignorer, même si je finis souvent dans le 1er tiers du classement.
C'est pourquoi j'essaie de me calmer, dans ma tête je me dis qu'il y a bien une personne derrière moi qui va finir, donc te bile pas t'as de la marge. Freine !
Et puis le Mercantour il y a 15 jours à laisser des traces, donc gare au tournant. Le physique peut lâcher et le moral descendre rapidement. Donc ! Prudence !

En tout cas la météo est bonne, quelques nuages au loin, nous pouvons tout craindre : chaleurs et/ou orages.

Pour l'instant il y a beaucoup de pistes, pratique pour le début de course. Les sentiers sont larges et le sol est facile, ils ont bien pensé leur truc. A ce moment j'espère quand même avoir des monotraces plus immersifs, en effet après le Mercantour, les alentours du Mont-Blanc semblent fades.

Le jour se lève rapidement, les descentes sont toujours aussi bonnes à prendre, ça me met pas mal en confiance.


Et la bouffe dans tout ça : Figolu, Figolu ... glou, glou

Testé pendant le GR10, j'ai pris 2 paquets sur moi pour en manger régulièrement, ca ne coute pas grand chose, ça tient bien dans l'estomac et ça ne fond pas dans la main.


Une analyse que j'appliquerai un jour ... ou un autre ... c'est sur

J'aime bien observer dans les premières heures de course, les allures de chacun. Ceux qui sont partis trop vite que l'on redouble au bout de la 1ère ou 2è montée, inversement ceux qui sont partis lentement qui vous repassent rapidement au bout de 2h.
Et puis ceux avec qui ont fait yoyo, vas-y que je te passe dans montée que je te rattrappe dans la descente. Quand cette catégorie arrive, c'est qu'il faut commencer à ralentir et se poser dans un rythme de croisière, ne pas chercher à larguer les yoyos car l'effet boomerang est garanti. Il n'y a aucune garantie que eux finissent alors si en plus vous en remettez une couche ....

Enfin le premier ravito, c'est symbolique ! La course commence ! Nous sommes étirés mais apparemment le gros du troupeau est derrière.

Je mange un peu de tout, peu de sucré, mais pas mal de salé. Et du coca (enfin du pepsi Razz).


Deuxième section

Nous commençons par une piste boisée qui grimpera de plus en plus pour finir sur un monotrace très champêtre. Je suis content ça devient plus joli.

Je monte vite, je me sens bien, .... trop p'tet, d'autant qu'il commence à faire plus chaud.

Le chemin est sympa et nous offre une belle vue panoramique.
La descente commence par un monotrace caillouteux pour rejoindre une station de ski. De là une piste forestière de plus en plus torturée pour finir par un monotrace en sous-bois avec un tapis d'aguille de pins, un tapis rouge pour se lacher en descente !

Là on oublie vraiment l'aspect "industriel" du Mont Blanc.


Un peu de bitume et voilà le 2è ravito

Il y a encore pas mal de monde, certains arrivent à fond et essouflés, faut vous calmer les gars ça fait que 2000 D+. Pas plus de 3-4 min d'arrêt, toujours le même régime, coca/chips/tuc/fromage et un peu de pain.
Diététique à souhait.

C'est reparti pour allez vers le prochain ravito, les Miages.
Je repars en laissant filer devant moi, mais encore une fois j'accroche trop, je ne m'écoute pas assez et je reste entre le trop et la bonne allure.


Pont suspendu

Je finis par lâcher un groupe sans rattraper ceux de devant, me v'la seul. Seul mais pas pour longtemps, un italien arrive comme une fusée et au moment de me passer il reçoit un appel sur son portable qui durera .... longtemps. Ah la montagne et ses antennes relais ... M'enfin voici le fameux pont suspendu, à passer 1 un par 1 et en marchant ! Ya pas de soucis, ça tangue un peu :)


En route vers le col des ....

Une montée où je ressens un p'tit coup de mou, il est temps de ralentir.
Malgré tout ça passe sans heurs.


Bascule

Pour une descente caillouteuse et vertigineuse, surtout vue d'en bas.
Elle fut rapide et légèrement technique.


Ravito des Miages

Le plus joli coin (de jour) de la course ! Je commence à ressentir que je suis allé un peu trop vite. La chaleur est là. Je prend un peu plus de temps et je repars tranquillou.


1 ère bute sous le soleil puis la grisaille arrive (ouf)

Des sous-bois pour descendre sur .... et il faut rattaquer une belle et longue côte pour rejoindre l'autre côté. Je sens que ca se durcie pour chacun d'entre nous. La grimpette est monotone et un peu longue, ça n'arrange pas le moral, d'autant plus que les nuages arrivent.

Juste au moment de basculer sur un sentier qui va commencer la descente, je reçois quelques gouttes ! Aie c'est pas top, heureusement ça se calme rapidement et j'ai le plaisir de faire la descente au sec !


Les Contamines !

Par contre peu de temps avant le ravito, le déluge tombe ! Le ravito est baché pour la bouffe et il y a peu de place pour les courreurs. On s'agglutine histoire de souffler et de manger.

Au final je m'y arrêterai 25 min, je suis un peu fatigué et un passage dans des toillettes publiques sera nécessaire Razz


Montée du mont Joly

Le coup de moins bien se confirme, je repars pépère pour arriver au pied du mont Joly. La montée est chronométrée mais j'ai pas les moyens de jouer.
On se cale donc à plusieurs coureurs, je suis le rythme mais ils sont plus vaillant que moi.


Le berger et l'orage

Pendant ce temps le ciel se refait menaçant, la pluie et surtout l'orage ne devrait pas tarder à sévir. Orage, crête du mont Joly ... pas un bon mélange.
Et en effet ça ne coupe pas, l'orage se pointe il n'est pas super fort mais il est là. Quelques nuages s'écrase sur le mont Joly, je décide de m'arrêter à une maison de berger alors que le groupe continue, ils font ce qu'ils veulent... et puis l'intelligence d'un groupe se calcule de la manière suivante : "Prenez le plus idiot et divisez son intelligence par le nombre de membres du groupe".
Un responsable de course est présent, il hésite à arrêter le groupe, puis finalement 5 min après, plus personne ne peut passer la maison sans son autorisation. C'est sage.
Mon groupe a d'ailleurs été arrété 500 mètres plus loin.
Il se passe bien 25 min ou l'on tue le temps à zieuter l'acalmie, mr le berger nous donnera du fromage :) un italien rale avec vigueur Razz
Normal !


C'est reparti !

L'orage n'étant pas violent, les nuages finissent par devenir moins agressif. Nous repartons, pour moi ça y est je sens que j'ai du mal au point que je ne me sens pas à l'aise sur la crête. Pas de panique ça peut revenir tôt ou tard.
Plus de 2h20 au total pour cette montée. Je ne ferais pas partie des premiers (Wink.

Piste de bobsleigh[/u][/b]

Je m'attends donc à une descente moyenne, mais elle sera correcte malgré les gamelles dans une terre détrempée qui a été transformée en piste de bobsleight. Eprouvant pour les cuisses, toujours obligé de se rattraper.
Pas mal finissent avec de la gadoue partout.

1h.. je m'en tire pas mal

Ravito de ....

Je suis content d'y être! Enfin je vais pouvoir me poser un peu et manger. Je ne me changes même pas, j'ai pô envie, pourtant j'ai les pieds mouillés et surement quelques ampoules.
Je suis toujours dans les 50 premiers, c'est bizarre. J'en chie quand même pas mal, il y a dû avoir pas mal de dégats à l'arrière.
L'impression se confirme en entendant les autres coureurs hésitant à partir sur le 115 (la bifurcation du 95 étant prôche) voire à abandonner alors qu'ils sont (en tout cas "ont l'air") plus en forme que moi.


Mufff ....

Finalement je repars après plus de 30 min d'arrêt, un peu seul. La forme est moyenne mais ça va mieux. Petit à petit le moral remonte ainsi que le physique. Le dénivelé n'est pas très violent jusqu'au prochain ravito.

Au bout d'une demi-heure c'est tellement revenu que je déroule tranquillement, mais la pluie se ramène et les bonnes sensations partent petit à petit avec la pente qui remonte.

Je croise un gars qui fait demi-tour, il me dit qu'il n'a pas envie de passer la nuit dehors, même le 95 ne le botte pas. Hmmm bon chacun son choix ....

Le chemin s'adoucie et ça me saoule de ne pas savoir si j'ai une baisse de moral ou de physique ... donc ... je remet une couche sur le physique pour en avoir le coeur net.

Bon 30 min après je sais que l'hypo n'est pas loin. J'ai pas d'énergie malgré la prise régulière de sucre, le ravito suivant n'est pas loin et j'arrive toujours à rattraper des coureurs .... enfin des marcheurs.


Le ravito des premiers doutes

30 min à manger à chercher de la relance en discutant et puis j'y vais ... ya pas la conviction et la nuit va tomber...

Je pars lentement en espérant dépenser le minimum de calorie. Ca avance doucement mais surement.
Tout comme la nuit qui finit de tomber quand j'arrive près du lac Combal !
Je ne vois pas le lac mais des frontales de l'autre côté, d'autres encore plus éloignées qui me font deviner le contour du lac.
J'y vois aussi la lune qui se reflète.

Je crois que je n'ai jamais lutté autant pour une hypo, purée le temps pour arriver au col des signes ... heureusement j'ai accroché un groupe qui m'a tiré. Je tenais à peine sur mes jambes, j'ai faillit me péter la gueule 2-3 fois, j'aurais bien dérouiller dans la caillasse.
Tout ce que je mange part cash dans du rien, j'ai pas de surplus d'énergie.
Une fois le col passé, c'est toujours aussi dur, je tombe par deux fois à cause des ornières sur le monotrace, bref je force pour juste marcher normalement. Purée vivement le prochain ravito. Heureusement 5 min plus tard, une tente de l'organisation me donnera un bol de thé chaud, je mange un barre avec, l'absorbtion est plus efficace.
Au loin dans la nuit on aperçoit un batiment éclairé, il s'averera être le ravito du signal.
En chemin, je réveille un gars allongé dans l'herbe qui était dégouté par la butte de 100 D+ à franchir (on y voyait les frontales serpenter au loin). Et juste à le voir gambader à son "réveil" c'est à mon tour d'être dégouté car pas moyen de le suivre.


Ravito du Signal

Alors je m'arrête ou pas ?? Bonne question en tout cas je mange et je digère.
L'estomac n'adhère pas trop à ce trop plein de nourriture. Ne sachant que faire je m'assois et la tête dans les bras je m'endors 45 min. Au "réveil" il fait toujours nuit et il me reste 2h avant la barrière horaire, ca va ! Je remange puisque j'ai l'impression de n'avoir rien ingurgité et je marchotte partout en attendant .... que ca digère.
Et puis voilà Biscotte qui débarque ! Surpris de me voir là, je lui dit que je suis cuit mais que je veux repartir. N'ayant plus d'espoir de passer sous les 30h, je l'attend. Ainsi nous décollons à l'aube :)


Biscotte le bon compagnon !

Nous "gambadons", enfin c'est clairement de la marche et du trôt en descente.

Mais l'hypo me guette et impossible de donner en montée. Dès que je veux pousser c'est dur, ça répond pas et je sens que je peux repartir dans le gouffre.
C'est frustrant mais au moins ça avance.
Il fait beau, mais le passage par le pic en face a été enlevé par soucis de sécurité, ça me rassure au vue de mon état de forme, c'est toujours ça de pris!

Le ravito suivant arrive vite et il fait bien beau :)
Pas trop de pause, nous repartons pour l'avant dernier tronçon.

Biscotte ne tarde pas à s'enfuir :) et à me mettre quelques centaines de mètres dans la vue. Il a l'air à l'aise en montée et je le voie doubler petit à petit le petit peloton devant.
Pour ma part je me force à le perdre de vue le plus tard possible, la descente jouera pour moi.

Et c'est ce qui c'est passé, j'ai su remontée ce peloton dès que la pente c'est calmée puis à la fin de la descente je suis revenu sur Biscotte.
Cool, c'est impossible que je flanche maintenant.


Dernier ravito et frayeur pour Biscotte.

Nous y passerons plus de 30 min, perso je trépigne mais bon le chrono est foutu de toute façon.
On voit l'orga qui prend la tension et surveille bien les "rescapés", j'ai les cannes dures et les pieds pas glop (la longueur de l'arrêt ne m'aide pas), mais la forme va !
C'est Biscotte qui va avoir un moment pas top en se relevant un mini black out qui me surprend au vue de sa forme mais il vaut mieux faire attention !


Dernier "Run"

Une montée constante mais qui calme, et puis surtout une descente de feu j'aurais pu la courrir à fond, les cuisses sont dures mais supporte les chocs !

Sans dec, on a rattrapé plein de temps et de monde :)

Ca fait toujours plaisir de finir en forme !

33h38, un peu gros ce chrono mais quand même c'est fini !
Cette montagn'hard porte bien son nom et j'y retournerai.

_________________
Dans la vie, faut bosser pour personne, et y faut faire bosser personne ! C'est le secret de la liberté. Rien que d'imaginer que je retire l'épée du rocher, et que je me retrouve à la tête de ce bordel, ça me fait de la spasmophilie !

Elias

Brûleur d'oxygène
Revenir en haut Aller en bas
http://karbone.over-blog.com/
coureurdedentelles
 
 
coureurdedentelles

Masculin
Messages : 1095
Ville : Sarrians (84)
Inscription : 30/04/2006

Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- Empty
MessageSujet: Re: Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/-   Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- EmptyJeu 31 Déc - 16:53

captivant, hallucinant, du grand Karbone! merci bravo et respects!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- Empty
MessageSujet: Re: Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/-   Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- EmptyJeu 31 Déc - 18:17

salut Je me suis régalé à te lire salut

Du vrai, des sentiments dans tous les sens, de la forme, de la méforme, ... tout ce que l'on peut ressentir quand ça va et quand ça va moins bien, en lisant il me semblait être avec toi hein

Ne penses tu pas que le Mercantour était un peu près, ce qui expliquerait une partie des problèmes de la fin pompes

Mon planning est fait pour l'année qui s'commence mais 2011 et si " l'autre" me prête vie, je vote oui ok ok ok

Tu devrais faire ++++ de Cr, p...... je l'ai vécu sans y être, GENIAL super
trinque à bientôt
Revenir en haut Aller en bas
francky06
 
 
francky06

Masculin
Messages : 1944
Age : 47
Ville : Nice (06)
Inscription : 27/03/2007

Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- Empty
MessageSujet: Re: Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/-   Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- EmptySam 2 Jan - 16:41

Shocked pale affraid

Put... la vache!!! Quelle aventure! Shocked

Vraiment bravo pour ton récit précis de ce voyage intérieur... pleine nature.
C'est un gros morceaux encore cette épreuve 120 bornes et 10.000m dén+ maboul faut un grand grand mental pour se lancer déjà dans le trip, et puis surtout vu les conditions atmo et la forme changeantes, aller au bout.


bravo coucou
et merci.
Revenir en haut Aller en bas
yoyo
 
 
yoyo

Masculin
Messages : 11328
Age : 50
Ville : Pujols (47)
Inscription : 04/09/2006

Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- Empty
MessageSujet: Re: Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/-   Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- EmptySam 2 Jan - 17:26

toujours aussi captivant le troll!!! encore bravo a toi pour l'avoir terminé!!!Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- Super12 Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- Super12 Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- Super12
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/home.php#!/group.php?gid=280177192591
seb de st prest
 
 
seb de st prest

Masculin
Messages : 1640
Age : 49
Ville : Vannes / (Morbihan)
Inscription : 14/05/2009

Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- Empty
MessageSujet: Re: Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/-   Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- EmptySam 2 Jan - 20:22

-dis maman , c'est quand que je pourrai faire comme Karbone la Montagn.
- quand tu sera grand et fort mon fils
- grand et fort comme papa ?
- ..... plus fort encore ...
- grand et fort comme un jedi alors ?
- c'est un peu cela .. grand et fort comme Karbone ...
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie
 
 
Sylvie

Féminin
Messages : 16541
Age : 50
Ville : Corbas (69)
Inscription : 27/04/2008

Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- Empty
MessageSujet: Re: Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/-   Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- EmptyDim 3 Jan - 11:40

PPffffffffff! salut

DU GRAND HYDRATE DE CARBONE super

Excuse, mais c'est le récit dans sa description, dans ses titres qui m'a halluciné.
Un grand écrivain. ok
Pour la course aventure, bien sur c'est super ce que tu as réalisé aussi.
Félicitations et bonne année dans les montagnes.

_________________
La vie aide les personnes qui aident la vie!

"Apprends à te passer de ceux qui se passent de toi"

Revenir en haut Aller en bas
KarBone
modo
modo
KarBone

Masculin
Messages : 4151
Age : 43
Ville : Foix (09)
Inscription : 11/06/2005

Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- Empty
MessageSujet: Re: Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/-   Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- EmptyMer 6 Jan - 12:52

Merci !

Sans dec' faut la faire une fois :) surtout si vous n'aimez pas le plat !

_________________
Dans la vie, faut bosser pour personne, et y faut faire bosser personne ! C'est le secret de la liberté. Rien que d'imaginer que je retire l'épée du rocher, et que je me retrouve à la tête de ce bordel, ça me fait de la spasmophilie !

Elias

Brûleur d'oxygène
Revenir en haut Aller en bas
http://karbone.over-blog.com/
Kleenex
 
 
Kleenex

Masculin
Messages : 355
Age : 54
Ville : Rhone (69)
Inscription : 27/07/2009

Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- Empty
MessageSujet: Re: Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/-   Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- EmptyMer 6 Jan - 15:40

Kleenex c'est les côtes qu'il aime pas affraid , mais ton CR, lui, m'a ravie Franck Very Happy !
Toutes mes félicitations pour ta course vraiment terrible, on voit que malgré la souffrance tu as pris beaucoup de plaisir et c'est ce qui compte.
Ton récit est trop génial, et même instructif...si si!
Bon je vais me remettre à faire des bosses pis j'pourrais p't'etre t'accompagner un de ces jours sur tes terrains de jeux salut .
Revenir en haut Aller en bas
http://capsergio.blog4ever.com/blog/index-245664.html
Invité
Invité



Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- Empty
MessageSujet: Re: Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/-   Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- EmptyJeu 7 Jan - 4:25

KarBone a écrit:
Merci !
Sans dec' faut la faire une fois :) surtout si vous n'aimez pas le plat !

Mais j'y songe, j'y songe Shocked Pas cette année Mr. Green je n'ai que deux jambes Mr.Red mais j'y songe, j'y songe et il faudra essayer avant que la vieillesse nous terrasse Arrow Question vieux
Revenir en haut Aller en bas
ali
 
 


Messages : 812
Age : 56
Ville : Clermont Ferrand (63)
Inscription : 18/11/2007

Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- Empty
MessageSujet: Re: Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/-   Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- EmptyLun 18 Jan - 20:50

C'est une sacré aventure, et c'est fascinant à lire salut salut
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- Empty
MessageSujet: Re: Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/-   Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/- Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Montagn'Hard - Juillet 2009 - 120 km 10000D+/-
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLANETE JOGGING FORUM :: Côté bibliothèque :: CR autres courses ultras-
Sauter vers: