AccueilAccueil  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Une blessure: ma descente aux enfers!

Aller en bas 
AuteurMessage
xx-flo-xx
 
 
xx-flo-xx

Féminin
Messages : 429
Age : 35
Ville : Héron (Belgique)
Inscription : 02/02/2012

Une blessure: ma descente aux enfers! Empty
MessageSujet: Une blessure: ma descente aux enfers!   Une blessure: ma descente aux enfers! EmptyDim 3 Mar - 22:06

Je vais essayer de faire ... simple... mais ce sera long  Laughing
Pour info, j'ai (j'avais...) pour habitude de faire des sorties de 10 à 15km (3x par semaine) et exclusivement sur du bitume. je ne suis pas rapide mais j'essaie de respecter mon corps et mes pulsations (en sortant parfois de ma zone de confort malgré tout).
De temps en temps un trail (entre 10 et 20km mais effort beaucoup plus compliqué pour moi).

Il y a 1 an et demi de ça, lors d'un entrainement super cool j'ai commencé à ressentir des douleurs sur le côté externe et inférieur de la rotule. Douleur très difficile à localiser, comme un coup de couteau à l'impact. Douleur qui apparaissait après 1h05 d'effort (véridic) et qui disparaissait à l'instant ou je m'arrêtais.
Je n'avais pas mal à chaque fois, parfois rien pendant plusieurs entrainements puis ça revenait, c'était très aléatoire.
Un peu de repos et une visite chez un médecin sportif qui regarde quelques secondes et qui me dit que mon cartilage est fatigué... Bon! Rapide comme diagnostic surtout sans examen et sans me connaitre mais il me propose de faire 3 injections d'acide hyaluronique. Ayant, dans le mois qui suivait, un examen sportif pour le boulot je n'ai pas hésité et il me fait ces injections (non prises en charge par la mutuelle bien entendu mais à la limite je m'en fous!). Soulagement quelques semaines, plus aucune douleur, je suis satisfaite!

Mais rapidement la douleur est réapparue, cette fois à partir de 40-45 min. Elle ne m'empêchait jamais de courir, sauf quelques fois ou la douleur était trop intense, je m'arrêtais quelque secondes, la douleur disparaissait de suite et j'étais repartie.
J'ai continué quelques mois comme ça, ça partait, ça revenait mais j'avais pour objectif d'augmenter mes distances et de courir mon 1er marathon. Je me suis vite rendue compte qu'il fallait régler ça avant d'entamer quoi que ce soit.

Une clinique du sport venait d'ouvrir dans ma région, j'y suis donc allée et j'ai été voir un autre médecin sportif.
Elle a réalisé une échographie et une radio. On n'y voyait rien sauf l'écho faisait ressortir une légère inflammation au niveau du tendon du TFL (syndrome de l'essuie glace dont j'ai souffert auparavant). Cependant: aucune douleur à cet endroit.
Cette médecin m'a dit: bon ben on va commencer par 18 séances de kiné. Ca me fait une belle jambe car je ne sais toujours pas ce que j'ai!
Le service la bas est extrêmement décevant mais je passe. Je n'ai aucune réponse à mes questions, lorsqu'un exercice me fait mal on me dit d'arrêter et d'en faire un autre, sans chercher à comprendre pourquoi tel mouvement fait mal. Soit! J'ai quelques séances avec une kiné pour la chaine musculaire (apprendre à me tenir correctement) et la j'ai senti que ça me faisait du bien mais douleur toujours présente. Pour info: j'ai des semelles orthopédiques.

Suite à ces douleurs qui persistent, une IRM est réalisée et là: la rotule est décentrée et frotte. On va remettre de la kiné! Ben tiens! Etant déçue du service la bas je vais chez mon kiné privé et non plus à cette clinique du sport.
Il me fait faire du renforcement du vaste interne mais assez basique. Toujours pas la moindre amélioration!
Le moral en prend un coup, la douleur est de plus en plus fréquente et j'en ai marre d'être un pion a qui on fait consommer de la kiné pour le plaisir sans chercher le pourquoi du comment!
Je me dit: bon ben je vais demander un 3ième avis! Un chirurgien orthopédique qui m'a toujours suivie et qui me "connait". Sa réponse: vous savez mademoiselle il y a des choses qui ne s'expliquent pas mais je vais vous prescrire une genouillère. Bien que je ne suis pas convaincue car ça ne résout pas le problème, je suis tellement désemparée que j'accepte.
En effet ça fait du bien mais c'est juste infernal de courir avec ça. Un Trail est totalement inenvisageable avec ce truc!
Perdue, je ne sais plus quoi faire!

Finalement un ami runner me renseigne son médecin sportif (je sais ça fait le 4ième, j'ai honte  pan ).
Je vais le voir, il est très chouette mais lui me décelle clairement un syndrome de l'essuie-glace. En effet je fais des bonds à la palpation. Je suis au repos et le revois peu après. Déjà là je n'en peux plus, je suis infernale!
Je lui explique quand même que mes douleurs ne sont pas du tout localisées à cet endroit et là il me dit: il y a quand même une chondropatie (ma rotule frotte bel et bien).
Il m'explique que cela ne se soigne pas vraiment, qu'un coureur apprend à vivre avec et qu'il s'adapte.
La 1ère chose qui me vient à l'esprit c'est: du coup pas d'objectif sur du long terme si je dois m'adapter et que la douleur risque de revenir quand ça lui chante  hein  énervé  grrr
Il m'explique que son service kiné possède une machine qui permet un travail en isocinétisme et que ça donne pas mal de résultat.
J'accepte! Je suis reçue par un kiné au top qui prend le temps de se renseigner sur ma pratique sportive, professionnelle, habitudes, ... Il analyse mes chaussures ainsi que ma foulée sur le tapis de course. C'est toujours ce même kiné qui me suivra.
Je précise que je suis toujours à l'arrêt, que je le vis très mal et que j'en fais des cauchemars.
Il m'explique clairement que tout ce que l'on m'a fait faire avant est bien mais vraiment pas adaptée à quelqu'un qui est habitué à pratiquer comme je le fais.
Les 5 premières séances il me fait faire du renforcement car forcément je n'ai plus la moindre condition physique et mes muscles ont totalement fondus.
Je souffre mais il est très attentif à tout et je n'ai aucune douleur. Je passe ensuite (en plus du renforcement) sur cette machine isocinétique.

Après 9 séances il me dit: d'ici quelques jours vous pourrez retenter de trottiner un petit PEU.
Moi j'entends ce que je veux bien, je saute dans mes baskets et je trottine 45 min sans avoir attendu ses consignes.
A savoir que je suis à l'arrêt depuis 101 jours (je sais je compte, c'est pas une bonne idée mais c'est plus fort que moi  grrr ).
Le résultat est sans appel: après 5 min c'est l'enfer, j'ai mal (douleur faible) et je suis dégoutée de voir que je viens de passer 101 jours à me bouffer pour au final n'avoir aucune amélioration. Je me dis qu'il s'est trompé de diagnostic, qu'il y a autre chose et j'en passe...

Séance suivante, je suis à moitié en pleure devant le kiné qui m'explique que j'étais censée courir 15min mais certainement pas 45. Il me dit que la douleur est logique, que mon corps n'est plus habitué et que forcément mon genou sur lequel on bosse n'est pas content.
Cette après midi j'ai donc suivi ses conseils: 5min de marche, 15min de course et 5min de marche. Pas de douleur, une gêne, quelque chose qui ne tourne pas rond mais je cours à mon aise. C'est extrêmement court mais je savour chaque secondes!

Je m'excuse pour ce roman mais l'histoire est plutôt longue. Je sais que j'ai vu beaucoup de médecin, que ce n'est peut-être pas une bonne idée mais j'ai juste l'impression d'être un pion, qu'ils ne se sentent pas impliqués et qu'ils ne m'apportent pas la moindre solution ou issue.
Je pense surtout que je suis plus touchée mentalement que physiquement, je l'admets...
La course a toujours eu une grande place dans ma vie. Chaque blessure a été compliqué voir extrêmement compliqué à vivre pour moi mais celle ci je la qualifie de descente aux enfers! J'ai les nerfs et l'estomac en miette.
Je sais que vous n'êtes pas médecin mais je tenais à vous faire part de ça, vous avez peut-être vécu la même chose, des conseils ou idées à me donner.
En attendant je continue ma kiné et revoit mon médecin (le 4ième  Wink ) dans 2 semaines.

Bon... c'est déjà pas mal tout ça I don't want that
Merci d'avoir lu jusqu'au bout!

_________________
][ Flo ][
« Le miracle n'est pas que j'ai terminé. Le miracle est que j'ai eu le courage de commencer. »
Revenir en haut Aller en bas
KarBone
modo
modo
KarBone

Masculin
Messages : 4077
Age : 42
Ville : Foix (09)
Inscription : 11/06/2005

Une blessure: ma descente aux enfers! Empty
MessageSujet: Re: Une blessure: ma descente aux enfers!   Une blessure: ma descente aux enfers! EmptyLun 4 Mar - 23:44

Hello,

Bon j'ai tout lu!

J'ai toujours senti que les médecins galéraient dans les articulations ... malgré tout certains sentent, par expérience, a peu près la cause du merdier.

Bref, l'année dernière j'ai galéré avec un soucis de genoux. Décembre 2017, ca c'est mis à claquer sans douleur dans les escaliers, suite à une sortie,

Pas de douleur, mais une gêne, qui a fait que j'ai surprotégé la zone, donc j'ai bousillé l'équilibre, sachant que j'ai toujours eu un plus ou moins de douleur à ce genoux (même avant de courir).

Résultat, après un entêtement de 6 mois (et une autre blessure), le genoux était douloureux surtout avec du dénivelé, impossible de le fléchir complètement, du coup j'ai fait 20 séances de kiné avec une coupure de 40 jours en gros.

Ouais ca a joué mais pas que...

Alors, je n'ai pas de remède, je ne suis pas encore tout a fait remis, mais pendant c'est 40 jours, j'ai fait du vélo outdoor/indoor (un btwin vtc :p je me foutais de la vitesse, fallait de la dépense), Le vélo ne me faisait pas mal (peu du moins).

Mes premières sorties CAP on été pendant le kiné, car je voulais le vivre et raconter le merdier.
Elles étaient horribles, j'avais encore plus mal qu'avant ... en fait non, le genoux semblait toujours douloureux, mais c'est autour que j'avais mal, mollet et cuisse droite ... et bien sur une allure de mémé.

Le kiné s'est arrété, je ne suis pas arrivé à suivre les exos préconisé, rien que d'y penser ca me saoule ... mais j'ai réaugmenter doucement (avec alternance vélo) la cap.

Pour finir, je n'ai plus mal sur du plat, même en fractionnant, je remets tout doucement du dénivelé (1 sortie en côtes toutes les 2 semaines pour le moment).

Je ne sais pas quand ca arrivera pour toi, mais ya toujours un moment de merde où l'on ne sait plus si la douleur est la même qu'avant, on a peur de pousser dessus, .... du coup on court tendu, c'est la kata, mais il faut persévérer doucement et trouver le geste/attitude qui augmente la douleur.

Pour moi, j'ai l'impression que plus j'utilise mieux les pieds (donc ne pas poser trop "basiquement") moins j'ai mal, ca demande de l'attention, mais maintenant je repère quand je retombe dans mes anciennes et mauvaises habitudes.

Mon post est en vrac, mais sache qu'il y a un 8 mois je pensais que j'allais basculer en mode vélo pour raccrocher les basquettes ...

Pour le moment je cours moins qu'avant en volume, mais je peux enchaîner les séances.


Courage et pas d'inactivité, nage, roule, marche, fait du gainage, mais ne coupe pas.

_________________
Dans la vie, faut bosser pour personne, et y faut faire bosser personne ! C'est le secret de la liberté. Rien que d'imaginer que je retire l'épée du rocher, et que je me retrouve à la tête de ce bordel, ça me fait de la spasmophilie !

Elias

Brûleur d'oxygène
Revenir en haut Aller en bas
http://karbone.over-blog.com/
xx-flo-xx
 
 
xx-flo-xx

Féminin
Messages : 429
Age : 35
Ville : Héron (Belgique)
Inscription : 02/02/2012

Une blessure: ma descente aux enfers! Empty
MessageSujet: Re: Une blessure: ma descente aux enfers!   Une blessure: ma descente aux enfers! EmptyDim 10 Mar - 22:19

Et bien j'ai tout lu aussi même si je réponds un peu tard...
J'ai du mal avec cette "infirmerie"...
Au final tu n'as jamais su ce que tu avais?

Je me reconnais dans pas mal de chose et j'avoue que je suis soulagée de savoir que je ne suis pas la seule dans un merdier.
Je n'ai pas précisé je crois mais je peux bien sur faire du vélo et de la natation. J'ai tenté le vélo à plusieurs reprises, j'aime beaucoup mais c'est loin d'être ce que je préfère.

Depuis le dernier post je suis retournée chez le kiné bien sur. Ca commence à être du lourd les exercices, l'air de rien ça fait plaisir de voir qu'on progresse.
Il y a quelques jours il m'avait redonné une petite séance, à savoir 5' de marche puis 5x(3' courir /1' marcher) et finir par 5' de marche.
Ca n'a pas été concluant, j'ai eu mal rapidement, rien d'exagéré mais mal quand même.
J'ai essayé de ne pas trop me focaliser la dessus car l'air de rien j'ai l'impression que la douleur est différente. Du moins au début.
Je n'arrive pas à comprendre pourquoi, avant d'être prise en charge, je ne ressentais parfois rien durant plusieurs entrainements mais que ça revenait à des intervalles irréguliers alors que maintenant ça fait mal très rapidement et quasiment à chaque fois. Pourquoi ce changement? Signe positif?

Ce matin j'ai fait 5' trottiner puis 5x(5' courir +1' marcher) + 5' trottiner.
Il m'a dit qu'on allait augmenter crescendo. J'appréhendais car on passait à 35' de course. Je n'avais, jusqu'ici, pas fait plus de 15', sauf la fois ou j'y suis allée sans son autorisation, que j'ai couru 45' et que je suis rentrée sur les rotules! Depuis j'écoute ses consignes à la lettre.

Il m'a demandé de courir sans musique, d'être attentive à bien répartir la charge de la même manière à gauche et à droite (blessé on a tendance à compenser du coté qui va bien je pense). Puis il m'a demandé, si j'avais mal, de changer un petit truc dans ma foulée.
Sauf que... je n'ai pas eu à le faire youpi

J'ai commencé vraiment doucement, je n'étais pas à du 8km/h mais aucune douleur, j'étais étonnée, je me disais: bon ça va venir quand? Puis je me suis dit: Flo profite, ne pense pas à ça, concentre toi sur ta foulée (comme tu le dis: ça demande de l'attention et c'est vraiment ça! Trouver l'attitude qui pose problème), profite, tu cours, c'est ce que tu veux alors on s'en fout du reste.
Alors j'ai couru... j'ai entamé mes 5 séries, j'ai profité. J'ai senti une petite gêne 2-3x, comme si ma rotule était déséquilibrée et qu'elle devait se clipser Mr. Green
A part ça: aucune douleur.

Au final: je courais, je profitais +++, je ne pensais plus à ce genou de misère, j'ai retrouvé des sensations perdues depuis des mois, j'ai pris tout ce que je pouvais, il y avait un vent de dingue: j'avais juste l'impression de voler. Et je pense que j'étais toute perdue de ne pas avoir eu mal, limite émue tellement je n'y croyais plus (bon ok, je suis une gonzesse hein  Rolling Eyes  )
Je suis rentrée positive et soulagée. Me disant bien que la prochaine séance ne serait peut-être pas top mais qu'il y avait peut-être un mieux.

Je revois le kiné demain, j'ai hâte de lui raconter. Je revois le médecin cette semaine.
L'air de rien il me fait souffrir mais je me donne à fond, je me vois évoluer ne fut ce qu'au niveau des poids sur la presse, ... Une toute autre prise en charge que ce que j'ai eu avant.

Ca donne un petit rayon de soleil au moral.
Mes collègues vont être contents, il parait que je suis infernale  Razz
Suite au prochain épisode mais quoi qu'il en soit je ne lâcherais pas tant que cette merde ne sera pas partie.

_________________
][ Flo ][
« Le miracle n'est pas que j'ai terminé. Le miracle est que j'ai eu le courage de commencer. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Une blessure: ma descente aux enfers! Empty
MessageSujet: Re: Une blessure: ma descente aux enfers!   Une blessure: ma descente aux enfers! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une blessure: ma descente aux enfers!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLANETE JOGGING FORUM :: Côté technique :: L'Infirmerie-
Sauter vers: